MJC du Laü - 81 avenue du Loup - 64000 PAU - Tél. : 06 22 11 67 43 - ibg.secretariat@orange.fr

Pierre de Sabres

0

De las tarrìbles campagnes d’Afrique, lou Pierre que-s en abè pourtat û brassat de sàres e tabé, permou de la gran calou, si-m pénsi, û tarrìbl? sequè de ganurre, de manière qu’abè toustém sét. En aqueth téms lou bî n’ère pas qu’a dus sos lou pintou, més, dap la soûe pensioû de brigadiè, que-n abè tout yùste. Tabé, quoan estén usats touts lous bielhs unifòrmes qui-s en abè miat, que-n ana coum û bagamoun, més nou-n abè nade bergougne. Que disè qu’en Afrique lous Arabes rìches que-n anaben encoère méy espelhandrats que nou-n ère. La soue so, ûe bielhote pròpi coum û so nau, que-n ère escandalisade, més per tan qui-u ne digoùss?, lou fray nou-s en dabe pas. « Que-n èy tout yùsteta bìbe! Si-u hasè. D’oun bos que tìri lous dinès ta la pelhe, au prèts qui éy ? »

Bèt cop, nou sèy quin, qu’ous arriba û « retour ». Lou noutàri que hé sabé à la so, qui ère l’aynade, qu’ous s’escadè û milè de liures sus l’aretance d’û cousî. Que las s’anè coèlh?.
– Escoute, si digou en balha la soûe part au fray, que-m bas ha lou plasé de-t ana croumpa quoàt? camises, û costume, e caussa-t ! Que-m hès hàsti coum aco !
– Que tio, maynade, qu’at harèy puch que-t hè plasé.

Be pensat ço qui arriba ? Quoàt? dies après, la so qu’ou rencountrè méy pipaut que yaméy.

– B’ès lou trìst? animau ! Si-u hé. Be-m abès toutu proumetut…
– Escoute, nou-t fàch?s pas, qu’èy hèyt ûe counsulte.
– Quin, ûe counsulte ? Que cantes, aquiu ?
– Quio, ûe counsulte. Qu’èy demandat au mé cap : as besougn d’û berrét nau ? Nou-m a pas respounut. Aus més pès : e boulet esclops ? N’an pas tournat arré. E lous bras, las cames e lou cos, qu’éy estat pariè. Ta que boulès qu’ous fourcèssi ? Més quoan èy demandat à la bouque si abè sét… Ah ! labets, moun amic !

Poupebinat

ESPLICS :


Û brassat de sàbr?s : une brassée, ici il faut lire une collection de sabres
De manière qu’abè toustém sét : à tel point qu’il avait toujours soif
Que-n ana coum û bagamoun : il alla comme un vagabond
Nou-n abè nade bergougne : il n’en avait aucune honte
Que-n anaben encoère méy espelhandrats que nou-n ère : ils allaient encore plus dépenaillés
qu’il ne l’était.
Que-n ère escandalisade : en était offusquée
Més per tan qui-u ne digoùss? : elle avait beau lui dire
Lou fray nou-s en dabe pas : le frère n’en tenait pas compte
Si-u hasè : disait-il
Bèt cop, nou sèy quin, qu’ous arriba û retour : un beau jour, je ne sais quand, leur arriva un héritage
Qu’ous s’escadè û milè de liures : leur revenait 1000 francs
Aretance : héritage
Que las s’anè coèlh? : elle alla les chercher
Que-m hès hasti : tu me dégoûtes
Que tio = que qui o : que oui
Be pensat ço qui arriba : vous pensez bien ce qui arriva
Méy pipaut que yaméy : plus sale que jamais
Qu’éy hèyt ûe counsulte : j’ai fait une consultation
Quio : et oui
Ta que boulès qu’ous fourcèssi ? : pourquoi voulais-tu que je les forces ?

Partager sur :

Infos de l'auteur

Laisser une réponse