PARLA PLÂ

Lou lìbẹ de la béude
Aquéth matî, lou màyrẹ de Pitamaci que s’en tournabe de hort boune ore de la soûe mayrie oun, à l’ore deu cocorico, e-s bienè de ha lou maridàdyẹ de (deu) Charles e de (la) Marie.
La cause que-s passabe que y a bèth-téms-a coum bedét, puch que-s hasèn encoère de la noéyt las nouces deus béudous ou de las béudes de l’endrét. E (la) Marie qu’ère béude, oh, pas de loungue date. Doùdzẹ més à pénes que la separaben de las larmes deu so enterramén. Qu’alìgni e que soulìgni lou « so enterramén », permou que realeméns, deu hourat que la calou sourti. Quins crits e quin chagrî au cemetèri de Pitamaci ! Qu’éy bertat que lou so òmi qu’ère û fièr òmi ! Beroy, balén e bràbẹ, qu’abè de méy la qualitat d’esta yoén. À touts dus nou hasèn pas la cinquanténe e, ço de pìrẹ, qu’èren yoéns maridats. Qu’éy dìsẹ-p si la gouyate abè rasoû de pèrdẹ prèsque la rasoû e de-s boùlẹ yeta toute bibe héns la toumbe deu mourt. Sus la couroune de flous, que poudèm léyẹ aquéstes esplicacioûs : « Sans toi, je ne saurais vivre. Regrets éternels. » Las flous aylas e lous ribans escributs en or que soun bìstẹ passats. Qu’an chic de memoère. E ta counserba las probes per nau d’û tan gran chagrî, la gouyate que-s hé basti û gran lìbẹ de màrbrẹ blanc oun se leyèn aquéths mouts.
« Dors en paix dans ta sombre demeure, O ! Mon Jules adoré. Pour moi désormais nul bonheur ne demeure. »
Û an après, doungues, la gouyate que bienè de-s tourna marida dap (lou) Charles... E lou màyrẹ que s’en tournabe ta case quasi counfus de ço qui bienè de ha. Ta esbita lou calhabàri, qu’abè goardat lou secrét e que-n anabe tout doucét. Més que passabe yùstẹ daban la maysoû de la boulanyère qui toustém at sabè tout.
- Alabéts, que biénẹs d’escrìbẹ la Marie sus lou regìstrẹ de la mayrie ! Que cau barra lou lìbẹ !
- E quoau lìbẹ ?
- Lou deu cemitèri perdiu !
- E dounc Caterine, lìbẹs de cemitèri que-n y aberé hères à barra, en ço de bòstẹ en permè, e qu’at sàbẹs.
Coum disè lou Mouliè de Houn Barrade, lou màyrẹ que counechè l’istòri de « la paille et de la poutre. »
Û DE LAS CADIÈRES – 04/10/2018

Oh quelle misère ! Aucun sujet n'a été trouvé ici !

Vous devez être connecté pour créer de nouveaux sujets.