MJC du Laü - 81 avenue du Loup - 64000 PAU - Tél. : 06 22 11 67 43 - ibg.secretariat@orange.fr

La thèse de Jean Lafitte : Situation sociolinguistique et écriture du gascon aujourd’hui

4

Jean Lafitte a été administrateur et juriste dans l’Armée de l’Air et a achevé sa carrière en 1988 comme colonel et directeur des services juridiques d’un important établissement public. Il s’est dès lors consacré à l’enseignement bénévole du gascon à des adultes et à l’approfondissement de la connaissance qu’il en avait. Cela l’a conduit d’abord à lancer des cahiers de linguistique et lexicographie gasconnes Ligam-DiGaM qui en sont à leur 15ème année, puis à faire valider ses travaux par l’Université en préparant une thèse : «Situation sociolinguistique et écriture du gascon aujourd’hui ». Sa soutenance lui a valu grade de Docteur en sciences du langage, avec mention très honorable et les félicitations du Jury. Outre ses cahiers Ligam-DiGaM, il a publié en 1988 une réédition du Dictionnaire béarnais ancien et moderne de Vastin Lespy, enrichi d’un milliers de notes qui font autorité; ou  récemment, le livre Langues d’oc, langues de France, ou La langue d’oc ou leS langueS d’oc en collaboration avec Guilhem Pépin. Il s’emploie aussi, par des articles notamment, à faire connaitre la réalité scientifique de la langue béarnaise et gasconne et redresser ainsi bien des idées reçues. Il assure des cours de gascon à Paris à la Maison de l’Aquitaine.

Pour lire ou télécharger gratuitement les deux tomes de la thèse, cliquez sur les liens ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

TOME 1 cliquer sur le lien:

http://fr.calameo.com/books/0033257738f780cda71ec  

TOME 2 cliquer sur le lien:

http://fr.calameo.com/read/0033257734d44c927dbc9

 

 

 

 

Partager sur :

Infos de l'auteur

4 commentaires

  1. Bruno deu Barràlh le

    Article intéressant du linguiste Robert A.Geuljans sur la graphie des langues d’oc ici : http://www.etymologie-occitane.fr/2011/06/comment-ecrire-mon-occitan/

    « Comment écrire mon occitan à moi? Une réponse se trouve dans la brochure du Professeur Ernest Schüle de l’Université de Neufchâtel, Comment écrire le patois? (princioes et conseils pratiques) écrite pour les habitants de la Vallée d’Aoste en 1980 et dont une 2e édition a paru en 1992. (Le mot patois n’a rien de dépréciatif! au contraire, voir mon introduction)

    Dans son introduction Ernest Schüle écrit:

    But : La propagande en faveur du patois a besoin d’une graphie facile à lire et facile à écrire. Il ne faut pas dérouter l’usager et éviter l’apprentissage d’un nouveau code mais utliser au maximum les automatismes de l’orthographe qu’il connaît, à savoir l’orthographe française. En faisant cela nous suivons une tradition vieille de plus de 1000 ans.

    Le choix qui s’impose est donc de se servir du code de l’orthographe française pour écrire en occitan. »

    Qu’at sabém deya !

  2. jean pierre CAZENAVE le

    merci Mr Lafitte pour votre thèse.
    Je parle 7 langues mais n’ai pas oublié le Béarnais que parlaient mes parents et grands parents.

    Je dis non aux tentatives politiques d’annexion du Béarn par les occitanistes et pense que Bayrou s’il est béarnais devrait adopter une position moins politicienne