MJC du Laü - 81 avenue du Loup - 64000 PAU - Tél. : 06 22 11 67 43 - ibg.secretariat@orange.fr

Qu’èm lous Cabilës de France ou la palhe e lou piterau

0

Par Jean Lafitte.

Écrit à l’origine en graphie classique de l’I.E.O., ce billet fut adressé à Roger Lapassade qui le publia dans Per noste-Païs gascons n° 113 de Mars-Abriu 1986, p. 4.
Je l’ai transcrit ici en graphie moderne DiGaM telle que définie dans ma thèse de doctorat soutenue en octobre 2005.

Lou Yournau ouficiau de la Republique francése dou 3 de yenè que-ns avise de l’edicioûn per la Documentation française d’ûn libë de Jean Morizot de 286 payes, dab ue carte, titoulat

Les Kabyles : propos d’un témoin

e publicat pou Centre des hautes études sur l’Afrique et l’Asie modernes.
L’autou, ce ditz l’avis, que-ns trasmét las soûes refleccioûns sus las poupulacioûns cabilës de qui-ns hè sasi lous particularismës e l’especificitat culturau. E l’editou ouficiau que-s demande : « E saura l’Algerie, xens arrenega-s l’arabisacioûn, recounéxë-s las arraditz ? Dens ue republique algeriane encoère joéne, e saura la soucietat cabilë mantiéne-s la couesioûn, l’especificitat, las tradicioûns ? ».
Que-ns poudém arregaudi que lous Cabilës ayen troubat sus aquéste arribe de la Medi-terranèe la coumprenénce e la soullicitude d’ûn poplë yenerous e intelliyén. Lhèu que-n sera ayudat dens la soûe lute ta-s goarda l’identitat culturau.
Toutûn, aco que m’a brembat ûn hèyt countat dens un liberòt counsacrat a un devis d’Hervé Lucberélh, lou 5 d’aoust de 1981, au parat dous Vaus entertiêns d’Aspe : D’Aspe en Algérie – Le Général Jacques Camou, enfant de Sarrance.
Au temps de la counquiste de l’Algerie, decap a 1850, lou manescau Bousquét (vadut e mourt au Moun, 1810-1861) e lou yenerau Camou (vadut a Sarrance e mourt a Paris, 1792-1868) qu’avoun lou parat de servi e coumbatë amasse. Alavétz, que devisaven enter si càsi esclusivemén en la noustë loéngue, au pun que Bousquét e hidave a la soûe may : « Aco qu’estoune hère de moundë, sustout lous natius qui sabën ûn drin de francés. Lavétz, qu’ous esplicam que dab Camou, qu’èm lous Cabilës de France e que parlam la noustë loéngue coum lous Cabilës d’aci e parlen la lou, hère diferénte de la loéngue arabë ! ».
Nousauts, lous Cabilës de France, e trouberam tabé a Paris ûn defensou de la noustë culture e de la noustë loéngue ? Ou e-ns calera ana dinc a Algè ta-n trouba ûn ?

Partager sur :

Infos de l'auteur

Laisser une réponse