MJC du Laü - 81 avenue du Loup - 64000 PAU - Tél. : 06 22 11 67 43 - ibg.secretariat@orange.fr

LOUS CANTADOUS DE BAGNÈRES

0

LOUS CANTADOUS DE BAGNÈRES

« Montagnes Pyrénées, vous êtes mes amours ». Tè, qu’éy ûe cansoû qui tringle méy soubén que la Marseillaise quoan s’acaben noùstẹs lifàrrous, ûe cansoû plâ de noùstẹ… més escribude en francés, ûe istoère qui s’at bau d’esta countade.

L’Alfrède Roland, badut à Paris en 1797, que segui ûe fourmacioû musicau ath Counserbatòri. Qu’at dechè atau permou qu’entra au Serbìci de las countibucioûs. Alabéts, adiu la musique. En 1832 qu’estou noumat à Bagnères de Bigorre, û parsâ descounegut d’aquéstẹ parisiâ. Tout qu’estou alabéts entad éth ûe descubèrte, la de canta en tribalhan en lous ateliès oun s’y hialabe la lâ e la oun segaben lou màrmẹ. E quines bouts ! Qu’estou ûe susmaute entau noùstẹ founciounàri, e lou soû talén de coumpousitou dap bounur que-s hé gran. Las mountagnes, las hountâs, lous lacs, lous sàrris, las cascades, lous countrebandiès… tout û moùndẹ descubèrt cop séc qui l’inspira payes e payes sancéres de paraules e musique.

Tout bìstẹ, e mercés à sa mounéde, que founda û counserbatòri e que recruta cantadous. Que-n y abou 200 qui-s hén en daban, e lous de qui parlaben sustout bigourdâ que-s y hén à parla francés enta canta lou pèys. En bounét marroû, yilét rouy, culote négrẹ e caussétes blanques, que passaben per quauqu’arré de yaméy bis e yaméy entenut. Purmè, en 1835, que-s hén audi à Tarbe, à Pau, à Bayoune e à Toulouse. Qu’estou cade cop û trioùnfẹ. Nou y abou soùnquẹ û noumat Enric de Bayle, méy counegut per lou noum de Stendhal, e qui, presén au councèr de Toulouse, nou l’agradèn e que-us critica. Qu’estou lou soul, més lhèu qu’ère sour ? N’estou pas lou cas dou réy Louis-Helip qui-us aplaudi à Paris en 1839 daban 8000 espectatous. Lou succès e la glòri qu’èren aquiu. Ûe loungue tournade, frès pagats, qui dura dinque 1855 que permetou aus moùndẹs d’Angletèrre, Belgique, Holande, Danemarc, Suède, Alemagne, Russie, Pologne, Autriche e Houngrie d’escouta aquéths councèrs bienguts de las Pirenées. En 1842, lou Pàpẹ eth-medich qu’escouta la « Messe montagnarde ». En seguin qu’estoun l’Egipte, la Palestine, la Grèce e la Turquie. En 1855, darrè councèr à Loundre. Lous Cantadous Mountagnòus que tournèn ta Bagnères. Chéys que s’èren mourts e oéyt qu’at abèn dechat entertan. Lous milioûs de liures amassats qu’estoun dats aths espitaus e aus malurous. Lou manque finau de 100 000 liures qu’estou arrasat per lous dréts d’autou de Roland, mourt en 1874. Quoan de broumbances amiades ta case ! Si las loues familhes de oéy e bienẹn canta pròchẹ de bòstẹ, anat-les escouta.

Û DE LAS CADIÈRES – 25/10/2018

 

Les Chanteurs Montagnards devant la tombe de leur Patron Alfred Roland en 2018

Partager sur :

Infos de l'auteur

Laisser une réponse