MJC du Laü - 81 avenue du Loup - 64000 PAU - Tél. : 06 22 11 67 43 - ibg.secretariat@orange.fr

La nèu

0

« A la clarou dou rèbe » J. Joantauzy

La nèu que cad, lusénte e fine
P’ous cams, p’ous boscs, la balentine
Nou dèche arré desaprigat
A cade flou sa capuline,
Au pic d’Aussau sa pelerine
E cade pau qu’a soun pigat.

Aprigat qu’a las arroudades
E lous sendès. Capbat las prades
Nou bedin pas méy qu’û linçòu
Las pràub?s lèbes ahamiades
Qu’auran à ha granes tournades
Dinqu’aus casaus, per s’ou tucòu.

La toure, coum la bielhe arranque,
Sus lous terrès que regue e chanque
Coum qui ba càd?, diserén.
Ta-s apausa, pas ûe branque.
Pergut déns l’estenude blanque,
L’ausèt que-n ba, d’û bol doulén.

Arrés noû bédin sus la bie.
Lous téyts que humen tout lou die
Per la carrère e lou hamèu.
Au cor dou hoéc cadû qu’espie
Puya lou hum qui-s en emmie
Quoànt?s de rèbes, quoan y a nèu !

ESPLICS :


Lusénte : brillante
P’ous cams : à travers les champs
Balentine : diminutif affectueux de vaillante
Las arroudades : les traces des roues
Linçòu : linceul
Per s’ou tucòu : par-dessus le côteau
Toure : buse
Arranque : boiteuse
Regue e changue : rase et vacille/titube
Diserén : dirait-on
Doulén : dollent
Qui-s en emmie : qui emporte avec elle

Partager sur :

Infos de l'auteur

Laisser une réponse