MJC du Laü - 81 avenue du Loup - 64000 PAU - Tél. : 06 22 11 67 43 - ibg.secretariat@orange.fr

De “patois” à “langues régionales”…

0

De “patois” à “langues régionales”

    Avant-propos

    Cette étude est en grande partie la reprise d’une autre que j’ai diffusée quelque peu depuis mars 2015, « Le mot “patois”, histoire, étymologie, signification(s) ». Elle partait de ma réaction à un passage de l’article PATÉS (patois), du célèbre Tresor dóu Felibrige de Frédéric Mistral (1886) :

« Brunetto Latini, le maître de Dante, dans son livre du Trésor, qui est écrit en français, appelle cette langue “le patois de France”. »

    Dans le contexte intellectuel de l’œuvre de Mistral, c’était une façon discrète d’abaisser le français, comme pour riposter à ceux qui dépréciaient le provençal en le nommant « patois ». Au demeurant, le Languedocien Gabriel Azaïs avait été bien plus direct dans son Dictionnaire des idiomes languedociens (1863), où il glissait en note, p. XI de l’Introduction :

« (1) Brunetto Latini s’exprime ainsi dans le préambule de son Trésor : Chis liures est escris en roman selonc le patois de France. Notre langue méridionale n’a jamais reçu une pareille appellation à cette époque. »

    Il me suffit alors d’ouvrir li Tresors de l’illustre Florentin pour constater que le mot « patois » n’y avait pas le moindre sens péjoratif (cf. § 5-2) ; cela me poussa à me documenter sur ce mot, et d’abord à relire l’article remarquable de Jean-François Courouau (2005), très prudent sur l’occurrence de patois chez Brunetto Latini. Les moyens qu’Internet offre aujourd’hui au chercheur me permirent alors d’aller plus loin, avec en particulier l’accès à des ouvrages relativement anciens que donnent Google, le site californien Internet Archive et Gallica, de la Bibliothèque nationale de France, ce dernier éminemment précieux en l’occurrence par ses manuscrits numérisés.

    Je pus ainsi m’assurer des premières attestations de patois et suivre ses changements de signification déjà observés par J.-F. Courouau.

    Or il m’est arrivé de repenser à la mention que je faisais de deux chroniqueurs byzantins des VIIème et IXème s., qui avaient usé avec le même sens, respectivement de Ἐπιχωρίῳ γλώττῃ « langue du pays » et de πατρώᾳ φωνῇ « voix paternelle ». Et de me poser la question : ces expressions n’étaient-elles pas bien plus anciennes ?

    Je n’ai pas eu de mal à en trouver bien vite d’assez nombreuses attestations, dont les plus anciennes remontaient au Ier siècle avant notre ère. Et les sept premières faisaient référence au père, la référence au territoire n’apparaissant que dans la huitième, sur la fin de ce siècle ou au début du suivant, Ier de notre ère. Treize siècles avant Brunetto Latini, c’était donc en quelque sorte la préfiguration de patois, « langue du père », avec, très vite après, celle de l’expression synonyme « langue régionale ».

    La présente étude commence donc par cette “préhistoire”. Puis je me transporterai dans les années 1260-1320 pour décrire les deux premières occurrences de patois telles qu’elles nous apparaissent dans les manuscrits d’époque, ainsi que le contexte social et linguistique tel qu’on peut le reconstituer, pour comprendre le mieux possible le choix de ce mot par Brunetto Latini et le sens qu’il lui donnait. Cela nous suggèrera l’étymologie la plus probable.

    Mais il nous faudra quitter ces origines pour constater le sort ultérieur des idiomes de France et le sens souvent péjoratif que prit alors le mot patois chez les auteurs, conduisant à inventer une étymologie nouvelle, bien peu convaincante au regard de toute cette histoire. La conclusion nous fera revenir sur terre, dissipant les illusions que peut susciter le passage de « patois » à « langue régionale », mais en laissant quelque espoir, pour peu que l’on s’attache à mettre utilement en valeur ce patrimoine.

Lire l’étude de Jean Lafitte en cliquant sur le lien (format word):

J.L. – De “patois” à “langues régionales” V1

En complément l’ouvrage de A. Dauzat aux Editions des Régionalismes:

https://editions-des-regionalismes.com/epages/78a1391f-9736-4f48-a055-7b67ee9ca57a.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/78a1391f-9736-4f48-a055-7b67ee9ca57a/Products/ARR567

 

 

 

Partager sur :

Infos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.