MJC du Laü - 81 avenue du Loup - 64000 PAU - Tél. : 06 22 11 67 43 - ibg.secretariat@orange.fr

Cambiaméns

0

Amic Yantot,

Perdoùne-m de-t abé dechat chéns noubèles despuch bèth téms a. Que bos, à la retrèyte, qu’èy méy de coéntes que nou-n abi abans. N’éy pas mau, per aco, de tribalhouteya, istoère de goarda lou drin de hourtalesse qui-m demoure. Eslasat sus ûe cadière loungue à l’endoste dou tilhulè, qu’escouti e qu’espìi lou téms : Lou sou n’éy pas trop hissén, més lou bén d’auta, per esta màgr?, que seque la tèrre bareytade de frésc. A l’entour de you, ne béy pas que nubles proubassudes ; en guignan de plâ, héns aquéres brumes, que y a û tractur qui-s y passéye debath…pràub? paysâ qui-s y harte de proube ! Dou téms dous boéus, que calè aténd? e decha picha la griaulhe. Qu’at èy dit au besî : « Ayes paciénce, aquéste bentoulet ne-s mourira pas de sét. Atén dounc û eschalagas, ta ha càd? la proube. » E qu’éy ço qui éy aparit. Behide lhèu que durera trop !!!
Tout que cambie. S’as quauqu’arré de destimbourlat per case, pas mouyén de trouba û mestierau. Toustém que proumét?n, yaméy n’arriben ! Héns la cousine la hémne qu’éy isagne, la prése de la luts qu’a petat, que déu bira lou moulî de cafè à la mâ. E ha biéne qui ?
Déns lou téms, û sìmpl? plagnet au factur ou au boulanyè, lou lendoumâ, û d’aquéths òmis qui sabè ha de tout chéns abé yaméy après, que-s troubabe aqui ta ha ço qui calè. De méy, qu’ère malî ! Qu’arribabe soubén p’ou tour de mieydie, la daune à qui abè hèyt lou serbici, que-s debè au ménch de l’embita à béb? û cop. Aco qu’ère la soutade. Se la daune ère drin làry?, que hicabe ûe oye ou chéys oéus héns la biace. L’òmi qu’ère countén, tan de gagnat ! E de méy que sabè oun ana ha bresperoû….
E créd?s, Yantot, se oéy e gausaben aufri lou medich pagamén, que-s en y debiseré p’ou parsâ ! Que bau miélhe pas y pensa ! E toutû, labets, touts qu’arribaben à bìb? coum poudèn. E tout lou moùnd? que-y troubabe lou soû coùnt?. Que créy qu’èrem méy bìst? serbits àut?s cops. Tout lou moùnd? qu’abè besougn de tribalha…

Qu’a cambiat ! E ba dura ?

Amic Yantot, hè beroy, sies toustém hardit.

Lauréns
Partager sur :

Infos de l'auteur

Laisser une réponse